Dreadlocks naturelles
Dreadlocks synthétiques
Tout sur les cheveux
Retrouvez-moi
  • Facebook
  • Instagram




○ Lavages

Après chaque poses, tu pourra laver tes dreads synthétiques avec du bicarbonate de soude afin d'éliminer les résidus de sébum et de poussières. Pour cela, tu va remplir d'eau tiède un évier, bassine ou autre récipient et ensuite mettre du bicarbonate de soude (3/4 c/s pour 1.5/2L d'eau). Tu peux y ajouter des huiles essentielles pour l'odeur.

Fait tremper les dreads pendant dix minutes, tout en les frottants afin de décoller les salissures puis rince les bien.

(Plus d'infos sur l'article bicarbonate de soude)

○ Eau bouillante

Lorsque tu vois que tes dreads ondulent ou que les pointes qui se rebellent, soit à cause de la pose, soit parce qu'elles sont restés pliées dans un tiroir trop longtemps, tu peux les passer à l'eau bouillante.

(ATTENTION: pas sur dreads roulées, demandez conseil à la personne ayant crée vos dreads ou celle qui vous les poses pour être certain que ce soit possible).

Cela va leur permettre de se remettre droites et de recoller les petits cheveux le long de la dread.

Pour cela tu as juste à les poser sur un cintre, et au dessus de ton évier, douche, baignoire, tu vas verser de l'eau bouillante dessus (avec une bouilloire c'est plus simple qu'une casserole).

Laisse les bien sécher suspendus.


○ Crochet

Pour certains modèles de dreads, si vous savez un peu manier le crochet, vous pouvez également leur donner un petit coup si jamais il y a besoin.

(Pour toutes autres questions sur les dreads synthétiques, il y a l'article "Questions fréquentes sur les dreads synthétiques" )

Le henné

Définition:

Le henné est une poudre colorante faite à partir des feuilles d'un petit arbuste"lawsonia inermis" qui pousse à l'état sauvage dans des régions arides, principalement en Inde, Iran, Pakistan, Égypte et un peu dans les pays du Maghreb.. Ces feuilles sont composées de tanins donnant des teintes pouvant aller du jaune à l'orangé. Il existe deux types de plantes de henné: le naturel cultivé principalement au Maghreb et dans une grande partie de l'Afrique tropicale. Les feuilles contiennent une molécule particulière qui permet de teindre textile, peau, cheveux, etc dans des tons jaune / orangés / rouge.

Il existe également le henné neutre comme le "cassia obovota ou italica" ou le jujubier. Ceux-ci sont les même que le premier sauf qu'il ne colorent pas. On les utilise pour faire des soins (voir l'article "soins") ou encore mélangés à d'autres colorants végétales pour estomper des reflets, les rendre moins intenses.

Le henné est la plante la plus utilisée pour la coloration, on en retrouve des traces de l’Égypte ancienne, ainsi que des indices en Grèce antique, chez les romains, hébreux et également en Chine.

Outre ses propriétés colorantes, on prête au henné des propriétés antiseptiques, antifongiques, anti-diarrhéiques, etc.

Il permettrait de soigner ongles malades et douleurs articulaires, on peut également l'employer comme antipelliculaire et cicatrisant.

En règle général on l'utilise mélanger avec de l'eau chaude, du citron et des décoctions de plantes et de racines.

Cette plante colore les fibres naturelles, kératine de la peau, ongles et cheveux, en leur donnant une couleur orangé il est aussi utiliser pour teindre les tapis de laine, djellabas, le crin de certains animaux, etc.

On utilise les graines du henné pour faire de l'huile végétale.

Le henné pour colorer les cheveux:

Au contraire des colorations chimiques, le henné ne va pas abîmer le cheveu. Il a la particularité de le protéger. En effet les pigments se déposent sur la cuticules du cheveu (la couche externe composée de kératine qui est la couche protectrice naturelle du cheveu), il se superpose aux pigments naturels. Le henné tâche le cheveu et le gaine, il n'aura pas besoin de pénétrer dans les écailles des cheveux. Il ne henné ne va pas non plus modifier le ph naturel du cheveux car il est compris entre 5.6 et 6 (A savoir que notre peau et nos cheveux sont acides avec un ph compris entre 4 et 5.5).

Il permet de donner du volume et de rendre les cheveux, brillants, souples et soyeux.

L'un des autres avantages du henné et que la couleur ne vire pas, elle ne fait que s'estomper avec le temps et la repousse des racines est généralement plutôt discrète en particulier sur cheveux foncés.

On peut aisément foncer avec un henné, jusqu'à 2 tons voir 5 tons pour des cheveux blancs c'est à dire jusqu'au châtain.

En revanche ils n'ont pas le pouvoir d'éclaircir. En effet le henné comme toutes autres poudres naturelles colorantes, s mélangent avec de l'eau. Hors ce qui éclaircis dans une colorations c'est l'oxydant qui libère de l'oxygène afin de détruire les pigments mélanique et ainsi éclaircir.


Peut-on colorer des dreads au henné ?

Oui, l'application et le rinçage seront juste un peu plus long et il faudra plus de quantité de henné mais cela ce fait très bien. Moi même je refais mon henné sur mes dreads tous les 3 mois depuis plusieurs années

Il existe différents henné:

Bien que la poudre de henné donne naturellement des reflets orangés, les possibilités de varier les teintes sont multiples (blond au châtain, en passant par violine, etc).

Vous retrouverez plutôt le henné naturel sous le nom de l'endroit où il a été cultivé. Selon chaque régions, le henné va donner des teintes plus ou moins différentes.

Par exemple:

- Henné d'Egypte: donnera des tons orangés

- Henné du Sahara ou Tazarine: donne aussi des teintes orangées mais plus intenses que le henné d’Égypte.

- Henné du Rajasthan: donnera des teinte orangés rouge

- Henné du Yémen: reflets. rouges intenses.

- Etc

La teinte va dépendre aussi du temps de pose, plus vous laisserez poser, plus vous irez vers du rouge.

A cela vous pouvez ajouter d'autre plantes tinctoriales. Ce sont des plantes dont certaines parties contiennent des pigments qui seront utiliser pour colorer ou teindre. Elles vont permettre d'élargir la palette de couleur.

- La racines de garance va donner des reflets rouges

- Le brou de noix: va foncer et donnr des reflets brun

- L'orcanette apportera des reflets violines.

- L'indigo va donner des reflets bleuté

- Le curcuma donnera aux cheveux un jaune intense.

- Etc

Ou trouver du henné ?

Vous trouverez le henné en magasins bio, ou encore sur Internet

Attention au produit que vous achetez, on retrouve de plus en plus de henné sur le marché contenant des additifs nocifs et produits de synthèses, particulièrement dans les hennés noir et ceux utilisés pour les tatouages dans lesquels on peut retrouver du PPD: "paraphenylènediamine" .

Un henné naturel ne donne que des teinte rouge / orangés, les variantes de couleurs sont crées grâce à des poudre de plante. Ainsi pour un henné noir naturel, on ajoutera de la poudre d'indigo "Indigofera tinctoria". Les industriels utilisent du PPD car il tient mieux que l'indigo mais tout comme les "sels métalliques", il est incompatible avec décolorations et coloration chimiques sans compter les risques allergènes.

Lisez bien la composition des produits et méfiez vous également de ceux avec indiqué "aux extraits végétaux" par exemple ou encore ceux avec indiqués "Certifies organic ingredients", ils peuvent quand même contenir des colorants de synthèse ou autres ingrédients nocifs.

Si la composition est illisible, n'achetez pas, c'est que le fabricant a surement quelques chose à cacher.

Le vrai nom du henné est Henna "Lawsonia Inermis".

Difficile à vérifier mais il se peut aussi que le henné la présence d'extrait de fleur ou de fruit qui diminuent la qualité de la teinture.

Quelques ingrédients à éviter:

"Sodium picramate": ce sont des sels métalliques et colorants capillaire de synthèse. Ils abîment voir cassent le cheveu et peuvent être toxiques.

"Amines aromatiques" et "diamino": ce sont des colorants chimiques qui sont souvent allergisants voir cancérigènes pour certains en particulier le "p-phénylènediamine".

"Parabens": ce sont des conservateurs avec des possible répercussions sur la santé (perturbateur endocrinien)

"Resorcinol": antiseptique et colorant, i est allergène. Il pénètre dans la peau et endommage le foie et les reins.

Pour vous aider à vous y retrouvez, n'hésitez pas à consulter ces deux sites:

www.laveritesurlescosmetiques.com

http://www.zenziscope.net/ (analyse en ligne des composants des cosmétiques).

Mis à jour : nov. 21

Ou faire mes dreads ?

Dans l'idéal chez un/une dreadeur(euse) prefessionel(le) pour avoir un travail de qualité, des conseils adaptés et un rendu qui correspondra à tes attentes.

Beaucoup de salon afro proposent aussi ce service mais je déconseille fortement d'y aller car la plupart du temps ils n'adaptent pas la technique au type de cheveux (un cheveux crépus et totalement différent d'un cheveu caucasien par exemple, les dreads n'évolueront pas de la même façon) et ne renseignent pas vraiment les gens sur comment entretenir par la suite, comment cela va évoluer, etc. J'ai eu trop souvent à rattraper des dégâts de locks crées en salon pour ne pas mettre en garde la dessus.

Quels techniques faut-il utiliser pour faire des dreads ?

Il existe différentes techniques pour faire des dreads, certaines sont plus adaptés à certains types de cheveux que d'autre et ont différents rendus.

Aujourd'hui on utilise surtout la méthode du crochet qui va permettre de former tout de suite des dreads compactes et régulières. Elle consiste avec l'aide d'un petit pique en métal au bout recourbé, à emmêler les cheveux par un mouvement de va et vient dans la mèche préalablement crêpée. Cette méthode s'adapte sur tout type de cheveux, du plus fin au plus épais et du plus raide au plus frisé , elle s'utilise aussi beaucoup pour les entretiens des repousses qui se fait tous les quatre à six mois en moyenne. Elle est de loin la plus efficace et elle permet avec un entretien régulier d'avoir des dreads solides et compactes.

Combien de temps les dreads se gardent-elles ?

A vie si tu le souhaites, à condition d'y apporter un minimum d'entretien afin de les garder en bonne santé et que cela ne devienne pas un calvaire à gérer au quotidien.

Les dreads abîment elles les cheveux ?

Que faire si un jour je n'en veux plus ?

Pour donner une réponse à la première question, oui et non, cela abîme les cheveux en un sens car il va falloir créer des nœuds. Le jour ou tu n'en voudras plus il faudra soit couper tes dreads, soit les démêler et en les démêlant tu pourras récupérer une longueur de cheveux aux épaules voir un peu plus mais cela nécessitera des soins pour qu'ils reprennent une belle forme et une bonne santé. Mais d'un autre côté avec des dreads on ne peut plus vraiment parler de "cheveux". C'est différent d'une simple coiffure, les cheveux se transforment pour devenir quelque chose de compacte qu'il faudra bien entretenir pour garder en bon état longtemps. Cela se fait généralement dans l'optique de les garder un grand nombre d'années.

(article sur le démêlage des dreads à venir)

Est ce que les dreads se lavent ?

A quelle fréquence ?

Les dreads se lavent, c'est même conseillé de le faire pour garder une bonne hygiène. Tu verras qu'il te sera plus simple avec des dreads d'espacer les lavages, le sebum descendant plus difficilement sur les longueurs, tu auras moins rapidement la sensation de gras.

Il n'y a pas de fréquence de lavage particulière à respecter, cela dépendra entièrement de toi, de ce que tu fait dans la vie et de tes habitudes.

Il faut tout de même savoir que moins tu les laveras, moins les petits cheveux ressortiront des racines. Et moins tu les laveras, moins ton cuir chevelu sera agressé et graissera. Une fois par semaine maximum c'est pas mal comme fréquence de lavage mais encore une fois c'est à chacun de voir.

Comment se passes l'entretien des dreads ? As quelle fréquence faut-il le faire ?

L'entretien des repousses donc des racines se fait tous les 4 à 6 mois en moyennes, à voir au cas par cas selon ta nature et pousse de cheveux. A faire faire de préférence par quelqu'un de compétent dans le domaine.


Faut-il mettre des produits dans les dreads pour les entretenir ? Wax, gel ?

Je ne conseil pas ce genre de produits, ils laissent beaucoup de résidus qui sont difficiles à éliminer par la suite, sans compter que ce sont souvent des produits industrielles avec des additifs chimiques qui peuvent être nocifs pour tes cheveux ou ta peau. Je ne vois pas non plus l'utilité d'en utiliser si tes dreads ont été faites au crochet.

Faut-il faire des soins sur les dreads, les nourrir ?

Ce n'est pas une obligation mais des cheveux en bonne santé donc hydratés seront plus costauds. Il existe plusieurs solutions pour prendre soins de ses dreads: aloe vera, huiles végétales, ...


(articles sur les soins à venir prochainement)


Peut-on colorer des dreads ?

Bien sûr, il est tout à fait possible de colorer des dreadlocks, que ce soit colorations chimiques, décolorations, colorations végétales, vous pouvez vous permettre de changer de tête selon vos envies !

A noter tout de même que pour tout ce qui est décoloration et colorations chimiques, même si tu peut le faire, ce n'est pas conseillé car cela abîme énormément les cheveux et rendra tes dreads fragiles dans le temps. Si tu utilises beaucoup ces produits, tu pourras avoir du mal à gagner de la longueur, les pointes de tes dreads vont s'effilocher et s'effriter très facilement. Si tu souhaite tout de même en faire, penses à bien les hydrater et les nourir.

Depuis que j'ai mes dreads, j'ai l'impression que mes cheveux poussent plus vite, comment cela se fait-il ?

En effet, visuellement les dreads poussent plus vite que les cheveux libre et il y a une explication logique.

La pousse du cheveux se fait au niveau du cuir chevelu et est en moyenne de 1cm à 1.5cm par mois (12 à 18cm par an). Hors, lorsque les cheveux ne sont pas dreadés, plus ils sont long et plus les pointes ont tendance à s'abîmer, fourcher et casser et donc plus tu perd de la longueur en même temps que tu en gagne. Avec les dreads, les cheveux sont noués entre eux et ne peuvent tomber, les pointes cassent mais restent dans la dreads. Ce qui fait que les 1 à 1.5cm de pousse par mois, et bien tu les gagne réellement sans perte. Au bout d'un certains nombre d'années les pointes de tes dreads finissent quand même par s'abîmer et se fragiliser mais en partant d'une longueur aux épaules, au bout de 10ans si tu a bien entretenu tes locks tu peux les avoir largement en dessous du dos, voir même aux genoux.



Mes dreads se fragilisent et finissent par se casser, pourquoi ? Que faire ?

Il peut y avoir de très nombreuses raisons à cela


- La plus fréquente et l'usure naturelle de la dreads tout simplement. Au bout d'un certain nombre d'années, lorsque les dreads commencent à être longues, les frottements, le fait de les attacher, de les coincer sous son dos lorsque l'on dort, d'y tirer dessus, ... tout ça forcément les fragilise. D'autant plus que sur des dreads d'un certain nombre d'années, les cheveux au bout ne sont plus rattachés au crâne, c'est seulement un amas de cheveux emmêlés.

- L'épaisseur des dreads joue également un rôle la dedans, plus elles sont fines, plus elles sont fragiles et sujettes à la casse puisque il y a moins de matière pour former les nœuds.

- Des dreads qui n'ont jamais eu de coup de crochet seront aussi plus sensibles à la casse surtout sur des dreads fines. Le crochet forme des nœuds très compactes et va permettre d'avoir des dreads plus solides dans le temps. Lorsque les cheveux poussent, les nœuds se forment naturellement seuls aux racines mais c'est très aléatoire et cela donne un résultat "roots", autrement dit les dreads ont une allure plus sauvage, elles ont des bosses, des zigzags. C'est un style plutôt sympa, ceux qui n'ont pas envie de passer régulièrement sous le crochet pour entretenir les racines préfèreront mais cela veut aussi dire que les nœuds seront moins compactes et donc plus fragiles.

- On constate parfois des dreads qui s'affinent et qui cassent directement dès la racines. Cela résulte d'un manque d'entretien car si tu ne retouche jamais aux racines, les petits cheveux s'en échappant ne renforceront jamais la racine de la dreads à qui ils appartiennent et au bout d'un moment la locks finit par lâcher. Cela peut aussi être au contraire trop d’entretien ou encore un entretien raté car si tu retouche sans arrêt tes racines avec ton crochet ou que tu le fais faire par quelqu'un de trop bourrin ou ne sachant pas manier le crochet correctement, cela peut créer plus de dégâts qu'autre chose.

- Certaines méthodes d'entretien comme le "latching", également appelé "interlocking" fragilisent énormément les locks sur dans le temps car les nœuds ne peuvent pas se feutrer correctement. Le latching consiste à faire passer la pointe de la dreads à travers la racine et tirer afin de resserrer la base. Cette méthode est beaucoup utilisée en salon afro, elle peut avoir une utilité sur le court terme mais à long terme elle ne présente absolument aucun intérêt car les locks deviennent très fragiles, surtout si c'est mal réalisé.


Pour conclure:


Comment éviter que tes dreads se fragilisent ?

Bien entretenir tes locks, pour cela je t'invite à lire l'article sur l'entretien des dreadlocks.


Comment réparer ça ?

Tout simplement avec un crochet en ajoutant de la matière (des cheveux récupérés sur une brosse ou des extensions naturelles) pour les locks qui se fragilisent et en regreffant lorsque la dreads est carrément tombée.


















Coala Dreads:

Marie

Clermont-Ferrand

Loire (42), Haute-Loire (43), Puy de Dômes (63), Allier (03), Nord Ardèche (07) ainsi que quelques limitrophes

Mail: coaladreads@gmail.com

Tel: 06 33 07 83 03 (SMS)

  • Instagram - Coala Dreads
  • Facebook - Coala Dreads

N° Siret: 449 399 492